Durée de lecture : 22 min

Les Stèles et Les Ecoles

Au coin des Rues Saint-Just et Jean-Jaurès, un autre monument commémorant le Génocide a été érigé.

Rendons hommage à M.Patrice Balian (ancien conseiller municipal de 1995 à 2008, décédé brutalement le 27 Mai 2008) qui avait pris l'initiative de contacter le sculpteur arménien Hratch Karapetian. Merci à ces deux personnes. Ce dernier fut hébergé gracieusement par M.Balian, le temps de sculpter ce monument.
Une stèle à l'angle de la rue Jean Jaurès et de la rue Missak Manouchian nous rappelle cette figure héroïque des Arméniens de France. Il faisait partie du groupe résistant FTP-MOI ( Francs-Tireurs Partisans de la Main d’œuvre Immigrée).

Panneau M.Manouchian - LibérateursPanneau les Stèles et les Ecoles

Le Couvent des sœurs Arméniennes - L’école Hrant Dink

Cliquer sur les liens pour plus d'informations.

Les Commerces

Des commerçants qui n’existent plus (ancien marché), des entreprises disparues également, des commerces encore en activité

- Propos recueillis auprès des responsables des 2 magasins

Pourquoi avons-nous appelé, en 1992, notre magasin "SPITAK"?
Cette ville arménienne fut l’épicentre d’un terrible séisme.Le 7 décembre 1988, elle fut presque totalement détruite. Une façon de ne jamais oublier cette tragédie.

Pourquoi ai-je appelé mon magasin "ENIZ"?
Tout simplement pour rendre hommage à mon père qui portait ce nom. Ce commerce a été ouvert il y a 22 ans. Panneau Les commerces d'hier et d'aujourd'hui

Le Foyer Aïda a ouvert ses portes au mois de mai 1989, sous l’impulsion de Mr Berdj Berbérian. Il était alors le Président de l’Association Intercommunale des Handicapés.

Ce foyer répondait au vœu de sa fille Aïda. Elle souhaitant l’établissement d’une structure pouvant accueillir des personnes adultes infirmes motrices cérébrales. Le Foyer Aïda était une maisonnette située dans un lotissement proche du centre-ville d’Arnouville, au 6bis Avenue La fontaine. Il a accueilli beaucoup de personnes.

La Croix Bleue et Les Artistes

Panneau La Croix Bleue

En 1935, la Croix Bleue des Arméniens de France devient officiellement une association régie par la loi de 1901.Son œuvre menée depuis, sur le plan national et international, l'engagement et la motivation de ses membres et la nécessité de son action, lui valent en 1986, une reconnaissance d'utilité publique qui constitue une étape importante de son évolution. Depuis plus de 80 ans, l’association intervient dans les domaines humanitaires, sociaux, culturels, éducatifs, menant une action permanente bénévole au service de tous.

Panneau des Artistes Arméniens liés à Arnouville

Listons maintenant les articles sur les artistes : Ils sont nombreux.

Georges Garvarentz, Charles Aznavour, Serge Shart Artignan, Annie Dilanian, Sonia Nigoghossian, Audrey Kessedjian.
Cliquer sur les liens pour plus d'informations.
(M.Aznavour n’a pas réellement habité notre commune. Mais il y est venu très souvent. Il venait voir sa sœur Aïda mariée à Georges Garvarentz ou alors il venait parfois dans la salle des fêtes portant son nom.)

Les Elus

Les élus du conseil municipal d'origine arménienne .

Voici les élus retrouvés dans notre ville.

Qu’est être un élu ? Est-ce un métier ? Quelles conditions faut-il remplir pour en être un, au sein du conseil municipal ? A chacun de demander à "Google" une réponse à toutes ces questions. Certains parmi ceux que nous voyons sur ce panneau l’ont été plus ou moins longtemps. Certains ne le sont plus. Mais d’autres siègent encore. Nous les remercions de s’occuper des problèmes inhérents à notre commune.

Cependant, une mention toute particulière à l’un d’entre d’eux sera faite sur cet article. Le 19 avril, jour de notre manifestation, c’était la dernière sortie de Monsieur Caloust Zadikian. Il s’est éteint 3 jours plus tard. Un vibrant hommage lui fut rendu le 28 avril à l’église Sainte Croix de Varak. Toute sa famille, enfants, petits-enfants entouraient son épouse. Le Père Manuel Racho Hovanessian retraça toute sa vie. Son prénom Caloust signifiait "Le Bienvenu". Il était né dans une église…Retenons surtout qu’il avait rendu beaucoup de services à tous ses compatriotes.

Exposition du Centenaire du Génocide des Arméniens

Partagez :

Étiqueté avec :                                    

4 avis sur « Exposition du Centenaire du Génocide des Arméniens »

  • 19 mai 2015 à 19 h 41 min
    Permalien

    Merci M. et Mme Vidal pour cette belle exposition émouvante et fidèle , à ce que nos familles ont traversé depuis leur exode et leur départ d'Anatolie et leur parcours à travers certaines provinces françaises et leur installation et leur parcours à Arnouville. Je suis native d'Arnouville et j'ai été heureuse de lire toute cette intéressante documentation riche d'enseignement sur des éléments culturels et historiques, et qui rend compte de l'histoire singulière de chacun d'entre nous, cela restera un témoignage et un hommage à nos familles survivantes.

    Répondre
    • 19 mai 2015 à 21 h 02 min
      Permalien

      Merci Madame Dilanian,
      Nous avons été très contents de monter cette manifestation.
      Grâce à vous, nous avons aussi appris énormément de renseignements sur tous les domaines que vous avez mentionnés.
      De plus, sur ce site, ils resteront gravés à jamais.
      Vous, vous êtes une experte en sculpture(s) et en estampe(s).
      Vous exprimez d'une façon très artistique.
      Ceci, pour le bonheur de vos proches et de vos amis.
      Même s'ils ne sont pas toujours Arméniens.

      Répondre
      • 22 mai 2015 à 18 h 30 min
        Permalien

        Ani Dilanian organise une journée intitulée "La fête de l'Estampe".
        Cette dernière se tiendra le 26 mai 2015, au 73 Rue de Bordeaux à Arnouville, de 13h à 21h.
        Elle exposera son travail de gravure sur plaque de cuivre, zinc, bois et linoléum.
        Il y aura également les travaux d'autres artistes tels que : Christiane Vielle, Coste, Canini, Dado...
        Une visite s'impose pour voir le travail de toutes ces personnes.

        Répondre
        • 23 mai 2015 à 15 h 32 min
          Permalien

          De nouveaux renseignements nous ont été fournis.
          Dans la Rue de Bordeaux habitent également Madame et Monsieur Khahamyan.
          Ces personnes avaient prêté l'alphabet et le Notre Père que l'on peut voir dans la vitrine de la page sept.
          Ils avaient fourni aussi de nombreuses cartes non photographiées.
          Aurore Khahamyan chante régulièrement à la chorale.
          Ceci nous a été rapporté par Madame Pentecôte citée dans les remerciements.
          Madame Shart l'épouse du célèbre peintre Shart-Artignan, nous a fait savoir par téléphone combien elle avait apprécié cette manifestation.
          Elle n'avait pu se déplacer depuis Lamorlaye, car elle est très âgée maintenant.
          Elle avait reçu par courrier la plupart des textes et des images.
          Il en est de même pour Nadia Ispenian.
          Cette dernière est de la famille Kassapyan.
          Quant à elle, elle est âgée de 90 ans et elle demeure à Paris actuellement.
          Elle était arrivée à Arnouville à l'orphelinat des soeurs, à 24 ans, en 1948.
          Nous attendons avec impatience d'autres témoignages.

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *