Durée de lecture : 16 min

Les vers luisants:

Pendant la Première Guerre mondiale, les soldats britanniques ont fait de l'incandescence des vers luisants leur alliée. Après en avoir rassemblé des milliers dans un bocal, les militaires les utilisaient pour éclairer les messages et les cartes dans les tranchées sombres.

Voici une boîte à grillons:

La boîte à grillons.
La boîte à grillons

Parmi les détecteurs utilisés par les Poilus pour lutter contre les gaz, il en était un original et peu coûteux : cette boîte à grillons. Ces derniers avaient la réputation d’arrêter de chanter lorsque les gaz arrivaient dans la tranchée. Cela laissait le temps le temps de lancer l’alarme en criant ou en actionnant une cloche.

Un autre instrument existait aussi:

La crécelle contre les gaz.

Cette crécelle produisait un bruit fort et distinctif pour avertir d'une attaque au gaz. Les soldats devaient mettre rapidement leurs respirateurs pour éviter la mort ou les brûlures chimiques.

Etudions un autre panneau:

Certains animaux moins connus.
Certains animaux moins connus.

Ils étaient accompagnés chacun d'un chat:

Le vice-amiral Alfred Carpenter et le commandant Osborne, sur le croiseur « HMS Vindictive », portent dans leurs bras les mascottes du navire : deux chats noirs. (Photo : Mary Evans Library)

Ces soldats avaient chacun leur chat.
Ces soldats avaient chacun leur chat.

Une autre bête encore:

Les animaux ont eu parfois un rôle plus léger. Ici, un marin se sert du cochon Tirpitzi comme d’un oreiller ! Il était la mascotte sur le croiseur « HMS Glasgow ». (Photo : Mary Evans Library)

Un cochon sert d'oreiller à ce soldat.
Un cochon sert d'oreiller à ce soldat.

Un dernier panneau à observer:

Les animaux les plus célèbres.
Les animaux les plus célèbres.
Le centenaire des Animaux pendant la Grande Guerre

Partagez :

Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *