Durée de lecture : 8 min

Jean Zay et Pierre Brossolette
entreront bientôt au Panthéon.

Au panthéon, c'est ce que nous avons appris le 21 février 2014, par le biais du Président de la République François Hollande dans un reportage du 21 Février 2014.

Pour regarder et diffuser la présentation des futurs panthéonisés

 

Pourquoi notre Ville est-elle concernée ?

Tout simplement parce que deux rues de notre Ville portent le nom de ces résistants. Nous avions déjà évoqué ces personnalités sur notre site mais de façon très succincte. Mais le fait d'entrer au Panthéon le 27 mai 2015 méritait d'être signalé et de leur accorder à chacun un article.

Le Panthéon:

Le Panthéon de Paris

De style néo-classique, avec une galerie de colonnes d'inspiration du Panthéon d'Agrippa à Rome, ce monument est situé sur la montagne Sainte Geneviève dans le 5ème arrondissement, au cœur du quartier latin. Il fut construit entre 1758 et 1790 par Jacques-Germain Soufflot et Jean-Baptiste Rondelet. La révolution en fit un temple destiné à recevoir les cendres des grands Hommes, inhumant les personnalités dans la crypte de l'édifice, accompagné d'une présentation de la vie et des œuvres de chaque personne. De 1851 à 1995, la pendule de Foucault fût installé, elle prouvait la rotation de la Terre. Depuis 1874, des peintures sur toiles illustrant l'histoire de sainte Geneviève et l'épopée des origines chrétiennes et monarchiques de la France. Il fut une église sous la Restauration. La IIIème République le rendit à sa destination initiale à l'occasion des funérailles de Jean-Jacques Rousseau, de Voltaire,de  Victor Hugo, de Jean Jaurès, de Jean Moulin, de Pierre et Marie Curie...

Cette dernière fut la première, certes, mais elle ne sera bientôt plus la seule. Mais revenons à nos deux grands résistants qui entreront officiellement en 2015 dans ce lieu de mémoire prévu pour célébrer les Hommes illustres.

Panthéon: Jean Zay et Pierre Brossolette

Partagez :

Étiqueté avec :        

Un avis sur « Panthéon: Jean Zay et Pierre Brossolette »

  • 27 mai 2015 à 10 h 21 min
    Permalien

    Ce qui se passe le 27 mai 2015.
    Le fronton du Panthéon, qui s’apprête à recevoir Jean Zay, Genevieve de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Germaine Tillion.
    Héros de la Résistance, ils incarnent par-delà la mort les valeurs de la République : Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette, Germaine Tillion et Jean Zay font mercredi 27 mai leur entrée au Panthéon, où François Hollande leur rendra un hommage solennel.

    C’est au son de La Complainte du partisan interprétée par le chœur de l’armée française que les quatre cercueils portés par des gardes républicains arriveront, à 17 h 20 précises, sur le parvis du Panthéon, en provenance de la Sorbonne voisine, où ils ont été accueillis mardi pour une veillée publique. Dans leur sillage, un cortège de 144 proches, résistants, lycéens, étudiants…

    Après leur arrivée sur le parvis, le chef de l’Etat prononcera un long discours pour célébrer ces quatre personnalités qui « ont porté haut les valeurs de la République ». Il sera ponctué par La Marseillaise, puis les portes du Panthéon s’ouvriront devant les cercueils, qui y pénétreront au son du Chant des partisans.

    « L’esprit de résistance »

    Dans son allocution, François Hollande s’attachera à raviver le souvenir de ces résistants pour souligner « ce qui les rassemble, l’esprit de résistance, précisément, le courage et la transmission de leurs valeurs par leurs discours et la trace qu’ils ont laissée dans l’histoire », a confié son entourage.

    A travers ces personnalités « très différentes par leurs origines, leur parcours, leur histoire et leur postérité » mais « inséparables par ce qu’elles ont traversé et leur dévouement pour la Nation et pour la République », il exaltera ainsi les valeurs républicaines. Le président devrait toutefois s’abstenir de toute allusion à l’actualité, quatre mois après les attentats de Paris, selon son entourage.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *