Durée de lecture : 20 min

Voici la liste des différents maires qui furent à la tête de la Commune depuis 1789 : date à laquelle fut créée cette fonction.

Quelques précisions : Les premiers maires, appelés aussi édiles municipaux, étaient élus au suffrage direct pour 2 ans et rééligibles, par les citoyens actifs contribuables payant une contribution au moins égale à trois jours de travail, dans la commune .

Le Blason d'Arnouville-lès-Gonesse

Etaient éligibles ceux qui payaient un impôt au moins équivalent à dix journées de travail .

Bien sûr, les conditions d'élection des maires ont évolué au fil des ans...

DE-A Noms  et Prénoms   Renseignements Divers
1789-1790 (10 juin)Poiret Jean-ChristopheElu membre du département de Versailles
1790-8 frimaire an IVLegendre Jean-Baptiste8 frimaire an IV, ou 28 novembre 1795

(Le calendrier républicain fut institué par la Convention nationale : pour les vrais révolutionnaires, l'Ancien Régime ne pouvait disparaître qu'avec l'abolition de l'ancienne ère .

Le mathématicien Romme, député du Puy-de-Dôme, présenta à la Convention un projet de décret modifiant le vieux calendrier grégorien et donnant à l'année "une division plus scientifique et plus en accord avec les mouvements célestes, les saisons et les traditions" .

Le poète, Fabre d'Eglantine, se réserva la partie pittoresque en choisissant pour les mois des noms aux résonnances harmonieuses, évocatrices des beautés de la nature.

Pour l'automne : vendémiaire, brumaire, frimaire.
Pour l'hiver : nivôse, pluviôse, ventôse.
Pour le printemps : germinal, floréal, prairial.
Pour l'été : messidor, thermidor, fructidor.

La Convention vota le décret instituant ce nouveau calendrier le 5 octobre 1793 . Mais les citoyens s'adaptèrent difficilement à ce nouveau calendrier dont les mois étaient divisés en 3 décades... (n'entrons pas dans tous les détails!).

Bonaparte rétablit l'ancien calendrier grégorien le 1er Janvier 1806 .

DE-A Noms et Prénoms Renseignements Divers
8 frimaire an IV-11 prairial an VPoiret Jean-ChristopheSoit du 28 Nov. 1795 au 30 Mai 1797
11 prairial an V-1818Fonder Pierre
1818-1830Comte Charles Henri  de MachaultFils de J.B. de Machault, qui fit construire notre  Château
1830-Mars 1832Guérandmort en mars 1832
Mars 1832-Octobre 1832Langevinmort en octobre 1832
 1832-1846Remond Charles François
1846-1871Fontaine Félixconseiller général
1871-1899Fontaine Emile
1899-1929Bance Stanislasmort en 1930
1929-1934Moitry Eugènemort en 1934
1934-1934Cordier PaulFin du mandat de M.Moitry    mort en 1948
4 Octobre 1934-1941Demusois AntoineArrêté en 39 par les Français, car député communiste, envoyé en Algérie
17 Juillet 1941-1946Chaboussant EmileMaire non élu, installé par l'Etat Français
1945-1947Demusois AntoineQui retrouva son poste de maire
1947-1971Mazurier PaulDéputé Décédé en 1981
1971-1998Bigel ClaudeConseiller régional en mars 1992. Vice président du Syndicat du Croult.
Il démissionna de son mandat de maire en juin 1998 . Décédé en octobre 2008 .
1998-2015Aumas MichelÉlu maire et termina le mandat de M. Claude Bigel.
Il était entré au Conseil Municipal dès 1965, lors d'un mandat de M. Mazurier . Aussi vice-président à Val de France</td
2015-2020Doll Pascal

La Déclaration des Droits de l'homme

Si des erreurs se sont "glissées" dans ce récapitulatif des maires de la commune depuis 1789.
Et/ou si des précisions peuvent être apportées : Merci à nos lecteurs de nous les signaler par le biais des commentaires

Liste des différents Maires depuis 1789
Merci de partager :
Étiqueté avec :                        

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Jean-Michel Cadiot Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Jean-Michel Cadiot
Invité
Jean-Michel Cadiot

Ce rappel historique des Maires d'Arnouville-lès-Gonesse nous montre combien cette ville importante de la région parisienne, sur les plans agricole, commercial, puis industriel, a eu des Maires incarnant les traditions françaises les plus fortes. Je citerai trois noms: - Charles-Henri de Machault, inspiré par son père Jean-Baptiste, un des très grands ministres (garde des Sceaux) et contrôleur des finances de Louis XV, même s'il fut injustement parfois décrié, -le député communiste Antoine Demusois, qui récupèra son siège à la Libération, après que Vichy ait nommé "son homme", comme il l'a fait dans toute la France, -et plus récemment, le regretté… Lire la suite »