Durée de lecture : 8 min

La passerelle d'Arnouville

La Passerelle, sa construction, sa destruction

Un peu d'histoire : précisions tirées du livre de Claude Maillat.

Au lieu de la passerelle à la gare, il devait y avoir un passage souterrain : La Compagnie du Chemin de Fer du Nord  demandait  6000 frs  à la Commune. Il y eut une souscription qui produisit 3036 frs.

Le conseil et les plus imposés votèrent le 6 Juillet 1865 un impôt, approuvé par le décret du 6 Septembre 1865 devant produire en 3 années la somme de 3000 frs pour compléter celle de 6000 frs  demandée à la Commune par la Compagnie de Chemin de Fer du Nord pour l'établissement d'un passage souterrain à la station de Villiers-le-Bel/Gonesse, vis à vis du Chemin d'Arnouville, afin d'éviter un parcours de 800 mètres pour se rendre à la station.

Le passage ne se fit pas et ce fut la passerelle qui fut établie en 1868 et pour laquelle la Compagnie reçut les 6000 frs.

Puis, au fil des années, sa vétusté et son inconfort ont amené la Municipalité à percer le souterrain ouvert en 1981.Dès lors, ce témoin de plus d'un siècle de la vie arnouvilloise fut voué à une destruction inéluctable.La passerelle a été démolie dans la nuit du 8 au 9 Mai 1991. Les Arnouvillois ont vu son ossature brisée le long du ballast, livrée aux marteaux piqueurs , non sans un petit pincement au cœur !

Ce fut longtemps un repère pour les gens et l'on disait de quelqu'un qu'il habitait " de l'autre côté de la passerelle".
Elle était le trait d'union entre la gare et le reste d' Arnouville...

Combien de souvenirs s'y rapportent dans nos esprits? Combien d'entre nous auront  commencé leur journée en traversant la passerelle...et il fallait le faire par temps de neige, verglas ou tempête...de quoi se souvenir longtemps de cette "Vieille Dame : La Passerelle".

Arnouville et la Passerelle

La Destruction de la Passerelle
Merci de partager :
Étiqueté avec :                

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de