Durée de lecture : 22 min

Au château d'Arnouville un revenant

Certes, une façon humoristique de vous annoncer " Un piano... retrouvé " dans un hangar !

(cf. article du "Parisien")

On a retrouvé le piano de Gabriel Fauré
Et pas n'importe quel piano : celui de Gabriel Fauré !
Un piano remisé dans un hangar, qui l'aurait imaginé?
Dans un Château : on pense plutôt à des souterrains, des portes dérobées, des oubliettes, des greniers hantés...

La rumeur courait en effet qu'un souterrain y existait : il partait devant le Château et reliait la ville de Saint Denis, grâce à un large passage permettant à un carrosse de circuler facilement!
De quoi intriguer tout le monde!

Alors pour en avoir "le cœur net ", les membres de notre association ont fait  venir les Pompiers de Villiers-le-Bel. Ces derniers sont partis en expédition pour découvrir en réalité une galerie contenant une grosse canalisation d'eau!

Celle-ci servait à déverser les eaux usées du Château dans le ruisseau tout proche, tout simplement...Un tout-à-l'égout en avance pour son temps!
Mais revenons à "nos moutons" ou plutôt aux touches de notre piano : comment se fait-il que l'on ne parle de lui que maintenant? Pourquoi ne pas l'avoir  sorti "des oubliettes" plus tôt?

Il trônait dans la salle à manger du Château depuis...au moins 1985!
Alors  pourquoi a-t-on mis si longtemps avant de s'intéresser à Toi, pauvre piano! Mais, ne t'inquiète pas, tu deviens maintenant un véritable centre d'intérêt !
Un concert pour redonner vie au piano de Gabriel Fauré

Un récent concert donné en privé a eu lieu récemment à l'église St-Denys en ta faveur, après ta  présentation officielle au Château ...

Dommage que cette manifestation ne fût pas connue de tous les Arnouvillois en temps utile, les premiers dons pour ta restauration auraient été plus nombreux...

Mais nous apprenons qu'un généreux mécène de Sarcelles va verser l'intégralité de ta réparation !
Merci à ce dernier!

Le député finance pour la restauration du piano de Gabriel Fauré

Bientôt, nous pourrons fermer les yeux et nous aurons l'impression d'entendre Gabriel Fauré jouer ses morceaux favoris.
Quelle aubaine de faire connaître aux jeunes de la belle musique!  Plus de "bémol" cette fois...mais un régal pour leurs oreilles...
En attendant, vous pouvez  retrouver la maison la maison de Mme Hérold, créatrice de l' A.B.N.G, citée dans l'article de journal ci-dessus.
Cette maison située en Ardèche fut un véritable lieu culturel où se retrouvèrent de nombreux artistes, musiciens, écrivains, peintres...
Venez découvrir un livret dédié à cet endroit lors de l'exposition des "Orchidées".
Mieux encore : lors des "Journées européennes du Patrimoine" l'ensemble de clarinettes "Piu Piu Mosso" jouera des extraits du "Pré aux Clercs" de Ferdinand  Hérold et bien sûr ...du Gabriel Fauré, à n'en point douter!

D'où l'art d'honorer et la Famille Herold, et Gabriel Fauré.

Complément d'enquête :

Nous apprenons sur "Le magazine d'Arnouville" n° 43 du mois de juin que ledit "piano" était remisé en définitive dans un poulailler du Château. (Cf. document ci-joint).

Une association veut redonner vie au piano de Gabriel Fauré

Comme dans toutes les scènes d'investigations, les éléments se précisent : nous sommes passés du hangar (Cf: 1er document) à "un dortoir à poules et à coqs"!
Ce piano aurait-il servi de perchoir à tous ces volatiles, bien serrés les uns contre les autres pour s'endormir?
Le matin, en signe de réveil, ne "jouaient-ils" pas tous ensemble "la comédie musicale de Camille Saint-Saëns, créée en 1886, intitulée : "Le carnaval des animaux" ?
Un véritable caquetage de la volaille, grâce à la participation des clarinettes...qui, par leurs sons volontairement discordants, avaient entrepris, dès cette époque, de nous alerter de la présence du piano à cet endroit.

Histoire du piano de Gabriel Fauré- Le Parisien

Maintenant, leurs caquets nous sont parvenus et nous indiquent même comment faire un don pour avoir  "des poules aux oeufs d'or"...

Piano de Gabriel Fauré chante à nouveau

Et, à votre bon cœur "Messieurs, Dames"...Qui gagnera la première touche du piano ?
Les premiers arrivés seront les mieux servis : il risque de ne pas y en avoir pour tout le monde!

Les touches du piano de Gabriel Fauré

Un "revenant" dans notre Château ?
Merci de partager :
Étiqueté avec :                            

36
Poster un Commentaire

avatar
17 Fils de commentaires
19 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
fourelGaëllefourelVidal Annetteformation à l’innovation Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Fourel
Invité
Fourel

Bonjour,
merci encore je vais lire ce livre .

Fourel
Invité
Fourel

Bonjour, J'ai bien reçu vos documents qui m'ont retracés mon parcours (du combattant dans mon parachutage à Arnouville). Comme quoi j'ai appris beaucoup de choses sur l’existence de ce château il aurait sans doute pu être plus grand encore et plus majestueux mais j'ai vécu dans ce château tel quel. il manquait le canal et son étang et aussi le parc anglais remplacé par une forêt.mais c'était déjà une vie de château. Je vois que c'est une entraide universitaire qui a remplacé l'ABNG de nos pauvres soldats de 14/18 donc la suite de Monsieur Hérold est assurée. Je n'arrivais pas… Lire la suite »

Fourel
Invité
Fourel

Bonjour,
je vais essayer de venir à Arnouville les 2/3 juin.
Patrick Fourel

Fourel
Invité
Fourel

Bonjour, Merci pour votre commentaire. Donc ce château est en travaux et a déjà eu des travaux dans ces dernières années, c'est la raison pour laquelle on n'avait pas trouvé ses anciens poulaillers. 40 ans ont passés c'est normal que ça évolue l'institution aussi. Je suis domicilié à Rennes je verrais si un jour je pourrais m'évader à Arnouville(Lés-Gonesse figure toujours dans les dictionnaires). j'ai trouvé le nom exact du chanteur "Roger Allone" son nom est monsieur Bélaud. Voici une liste que j'ai retenue de mes anciens camarades de 1968/1971 cette liste est incomplète il manque pas mal de gars… Lire la suite »

Fourel
Invité
Fourel

Suite :
En fait, Vous ne m'avez pas dit ou? Et dans quel poulailler se trouvait le piano de G. Fauré ?

fourel
Invité
fourel

Bonjour à tous, Ça il y ait, je me rappel après + de 40 ans alors que la mémoire flanche entre 1968 et 1971 nous avions comme dirigeants Monsieur Hérold, propriétaire du château dirigent Monsieur Renaud, directeur Monsieur Casanova, directeur adjoint stagiaire (en 1970:1971) Monsieur Pergault, mon prof de travaux dirigés généraux(horticulture, floriculture, agriculture, législation rurale, pépinière, chimie horticole, botanique, machines agricoles, pépinières,etc.. Sans compter maths, grammaire, Français, histoire-géo,tous ce qui se rapporte au certificat d'études). Mademoiselle Chomet, ma prof de chant de flûte de solfège Monsieur Pichot, chef des travaux pratiques floriculture puis culture maraîchaire Monsieur Crête, son second… Lire la suite »

Gaëlle
Invité
Gaëlle

J'aurais aimé faire partie de l'expédition qui l'a trouvé !

Fourel
Invité
Fourel

Bonjour,
Je ne vous connais pas, mais après avoir fait trois années à Arnouville
je crois qu'il serait bon de se laisser philosopher librement comme dirait Voltaire.