Durée de lecture : 12 min

Noms d'Architectes Célèbres

Rue Jean-Baptiste Chaussard (1729-1819) : Il réalisa l'église néo-classique St Denys au Vieux Pays.
Rue Contant d'Yvry. (1698-1777) : Il travaille à l'élaboration et à la construction du Château de la Ville.
Allée Nesles : serrurier ayant fabriqué la grille d'origine du Château à la demande de J.B. de Machault.
Rue Laprade (1883-1978) : Architecte français. Membre fondateur du "Groupement des Architectes Modernes".
Avenue Boutillé : Les frères Boutillé sont à l'origine de la création du secteur du "Cottage".
Rue Vaucauson (1709-1782) : Inventeur d'automates et mécanicien français. Il perfectionne les métier à tisser. Inscrit à l'Académie des Sciences.

Noms des Villes

Rue de Bordeaux.
Rue de Draguignan.
Rue de Senlis.
Rue de Brest.
Rue de Biarritz.
Rue de Trouville.
Rue de Strasbourg.

Rue d'Auxerre.
Rue de Saumur.
Rue de Versailles.
Rue d'Antin.

Noms des Quartiers ou Lieux-Dits ou des Régions

Rue du Beauséjour.
Avenue Carpeaux.
Allée de Saint-Blin.
Chemin des Condos :
menant au bois des Condos, à la ferme Lemoine
Allée La Croix Gilles Leroy.
Avenue du Cottage.
Rue du Pont du Cottage.
Allée de l'Ermitage.
Route de Bonneuil.
Chemin de Beauvais.
Rue de Clermont.
Rue de Constantine.
Rue de L'Oise.
Rue d'Anjou.
Rue de la Gironde.

Impasse des Écoles : voie sans issue longeant l'école Casanova, autrefois :école des filles et école des garçons, donc "Impasse des Écoles".

Pourquoi ces noms ?

Rue des Châtaigniers.
Chemin des Cressonnières.
Chemin Latéral.
Allée des Cormorans.
Allée des Mouettes.
Allée des Goélands.
Allée des Semailles.
Allée des Tuilliers.
Rue d'Orfeuil.
Rue Lemaire.
Allée de la Faisanderie : Une explication possible : autrefois, le Comte de Machault organisait des chasses dans son Château et il y avait un élevage de faisans à proximité.
Rue du Râtelier.
Allée des Meules.
Allée des Maraichers.
Allée du Potager.
Rue Sébasita.
Rue du Moulin de la Tour.
Rue de la Boishue.
Rue Bonnet.
Rue André Jumeaux.
Rue Carrère.

Noms Symboliques

Rue de l'Égalité.
Rue de la Fraternité.
Rue de la Liberté.
Rue du 8 Mai 1945.
Rue de la Libération.
Rond-Point de la Victoire.
Avenue de la République.
Avenue de la Concorde.
Rue du Château d'Eau : Présence du château d'eau d'Arnouville-lès-Gonesse.
Rond-point du Christ : A l'entrée de la ville, en venant de Garges, s'élève un Christ : est-ce la Croix autrefois appelée "La Croix Noire"?
Rue du Marché : Rue longeant l'ancien marche de la commune.
Rue du Souterrain : Passage permettant d'aller de la place du Général Leclerc à la rue Jean Jaurès, en passant sous les voies ferrées.

Répertoire des noms de rues d Arnouville

Partagez :

Étiqueté avec :        

8 avis sur « Répertoire des noms de rues d Arnouville »

  • 13 mai 2012 à 11 h 10 min
    Permalien

    Merci beaucoup pour cette réponse si rapide et si précise.

    Christiane

    Répondre
  • 12 mai 2012 à 16 h 07 min
    Permalien

    Bonjour,
    Mes grand-parents ont habité entre 1922 et 1926 au 47 rue du Parc, à la "véranda".
    Je ne trouve pas cette rue sur le plan, a-t-elle été débaptisée ou n'existe t'elle plus?
    Le non "véranda" était-il le nom de la maison ?
    Je vous remercie par avance des précisions que vous pourriez nous communiquer.
    Cordialement
    Christiane

    Répondre
    • 13 mai 2012 à 0 h 53 min
      Permalien

      Chère Madame,
      Veuillez m'excuser pour cette réponse tardive.
      Mais je viens seulement de trouver votre question.
      Je m'empresse de vous donner la solution à votre interrogation concernant le nom de la "Rue du Parc".
      Effectivement, elle n'existe pas sur le plan situé au début de notre article.
      Cette dernière a cependant bien existé.
      Mais maintenant elle porte le nom d' "Avenue St Jst".
      Le quartier s'appelait autrefois "La Fosse aux Poissons".
      Vous pouvez vérifier ces renseignements dans un livre édité par notre "site" sous le titre de "Mémoires en image" Arnouville-lès-Gonesse.
      Cet ouvrage est vendu en librairie, à La Poste de notre Commune, à la FNAC également.
      Nous en possédons encore quelques exemplaires au prix de 15 euros l'unité.
      Je reste à votre entière disposition pour tous renseignements complémentaires.

      Répondre
  • 9 juillet 2009 à 8 h 08 min
    Permalien

    Bonjour Annette, je ne vois pas dans ta liste des noms de rue , la rue Bernard Thuillier et l'allée Édouard Miarka, tu es excusée elle ne sont pas sur les plans elles ont pourtant plus de cinq ans.

    Allez les photos sont sur tu sais quoi ?

    http://arnouvilloise.over-blog.com/

    Bises amicales 😎

    Répondre
  • 20 mai 2009 à 15 h 06 min
    Permalien

    Nouvelles explications :

    "Le hameau d'Arnouville", (sur le plan n°31 et n°32) appelé à l'origine "Maisons de ville", est situé dans la partie "Le Bourg", secteur le plus ancien d'Arnouville-lès-Gonesse.

    Pour garder les premiers noms des rues de l'époque, on a baptisé les ruelles de ce lotissement :
    - Allée des Meules,
    - Allée de la Faisanderie,
    - Allée des Semailles,
    - Allée du Potager,
    - Allée des Maraîchers,
    Une façon de ne pas oublier "Notre passé"

    Répondre
  • 4 mai 2009 à 14 h 46 min
    Permalien

    Préicsions quant aux noms des rues :

    Rue Lucien Lamart,
    Rue Auguste Defontaine,
    Rue Robert Gourrier.

    Ils furent tous les trois arrêtés le 15 Août 1944, avec 8 autres personnes, en représailles de la mort de 2 soldats allemands.
    Une patrouille de soldats allemands et de miliciens français a été chargée d'effectuer la rafle dans la région.
    Ces 3 F.F.I. de notre commune furent conduits à "La clairière des 4 chênes" à Domont et fusillés le lendemain 16 Août.

    Ces renseignements nous ont été fournis par M. Gilles Primout.
    (Vous pouvez consulter son site sur internet pour avoir plus de détails encore quant à la libération du VAL d'OISE en 1944.)

    Répondre
  • 17 avril 2009 à 16 h 00 min
    Permalien

    Merci à Roger Paulin pour son information le "Chemin des cressonnières".

    Trois éléments ont joué un rôle important dans la prospérité ancienne de la région : le limon des plateaux qui fournissait des terres agricoles fertiles propices à la culture des céréales, et les sables de Beauchamp dont les nappes aquifères ascendantes sont à l'origine de nombreuses sources apparues au contact des marnes et caillasses, sur le flanc descendant vers le "Croult".
    Cette abondance d'eau a permis au fond de la vallée des cultures maraîchères, notamment des cressonnières.
    La plupart de ces sources sont maintenant taries ou disparues.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *