Durée de lecture : 14 min

Un Conseil : cliquez sur les deux plans ci-dessous : vous verrez en grand le plan de la ville et la liste de toutes les rues actuelles. Ainsi vous retrouverez les lieux mentionnés dans ce chapitre.
Pour revenir à l'article
 : cliquez dans le coin en bas à droite du plan. Bonne promenade !

Plan des rues d'ArnouvilleArnouville : Liste des rues de la ville

Noms des Ecrivans

Avenue Henri Barbusse (1873-1935) (ex : avenue de l'Union):C'est un écrivain français né à Asnières et mort à Moscou. En 1895 paraît son premier recueil de poèmes "Pleureuses". Mais sa légende naît avec la Grande Guerre. En 1914, Barbusse s'engage volontairement dans l'infanterie et, à 40 ans passés, demande à participer aux combats en première ligne. Il en tire "Le Feu",roman qui obtient le prix Goncourt en 1916. Le réalisme très cru de ce récit sur la boucherie humaine, publié en pleine guerre, est critiqué par les officiels, mais encensé par ses camarade soldats. En avril 1918, le romancier assure la direction littéraire du journal "Le Populaire" et adhère au Parti communiste français en 1923, avant de devenir le directeur littéraire de "l'Humanité". S'il est mort lors d'un voyage en Union soviétique, il a été enterré au Père-Lachaise, non loin du mur des Fédérés de la Commune. Il est aussi le Co-fondateur de l'A.R.A.C. (Club d'Histoire Républicaine des Anciens Combattants).
Avenue Béranger : poète et chansonnier séjourna souvent chez le journaliste Cauchois-Lemaire ( au n°3 de la place de La Fontaine, à partir de 1832). Ce dernier avait fondé plusieurs journaux d'opposition au gouvernement, dont "Le Nain Jaune", ce qui lui valut plusieurs condamnations et séjours en prison.
Avenue Balzac.
Avenue Chénier.
Rue Paul Claudel.
Avenue Diderot.
Avenue Lamartine.
Allée Marcel Pagnol.

Noms des Musiciens

Avenue Gounod.
Allée Georges Brassens.
Avenue Georges Bizet.
Rue Claude Debussy.
Avenue Hector Berlioz.

Rue Ambroise Thomas (1811-1896): Compositeur français célèbre pour ses opéras.
Avenue Boieldieu (1775-1834) : Principal compositeur d'opéras du premier quart du XIX éme.

Noms des Peintres

Avenue Courbet.
Avenue Corot.
Avenue Daumier .
Avenue Daugigny.
Avenue Ingres.
Avenue F.Millet.

Rue Gavarni (1804-1866) : Sulpice Guillaume Chevalier, dit Paul GAVARNI, est un aquarelliste et dessinateur français. En 1848, il publia un recueil de gravures intitulé "Les Débardeurs". Un monument à sa gloire Place St Georges à Paris.

Noms de Personnages Scientifiques, Humanistes, Sportifs

Avenue Denis Papin (1647-1714): Il reconnut le premier la force élastique de la vapeur d'eau en imaginant la "marmite" qui porte son nom.
Avenue Pierre Curie (1854-1906) : Physicien, il découvrit le radium . Il fut "Prix Nobel" en 1903 et 1911.
Avenue Paul Bert (1833-1886) : Homme politique et scientifique. Membre de l'Académie des Sciences. Fondateur avec Jules Ferry de l'école gratuite, laïque et obligatoire.
Avenue Charles Vaillant (1872-1939) : Homme scientifique, pionnier de la radiologie française, il créa en 1900 le laboratoire à l'Hôpital Lariboisière.
Avenue Pasteur (1822-1895) : Chimiste et biologiste, il inventa "la pasteurisation" et surtout le vaccin contre la rage.
Rue Henri Dunant (1828-1910) : Humaniste suisse, fondateur du Comité International de la "CROIX ROUGE".
Rue du Professeur Esclangon (1876-1954) : Astronome et mathématicien, il inventa l'horloge parlante en 1933. Inscrit à l'Académie des Sciences.
Allée Pierre de Coubertin (1863-1937) : Initiateur des "Jeux Olympiques" des temps modernes. Président du C.I.O. en 1896.
Avenue Raspail (1794-1878) : Chimiste, médecin, il a découvert les microbes.
Rue Ampère (1775-1836) : Mathématicien et physicien français ou l' "Électricité" au XVIIIe

Répertoire des noms de rues d Arnouville

Partagez :

Étiqueté avec :        

8 avis sur « Répertoire des noms de rues d Arnouville »

  • 13 mai 2012 à 11 h 10 min
    Permalien

    Merci beaucoup pour cette réponse si rapide et si précise.

    Christiane

    Répondre
  • 12 mai 2012 à 16 h 07 min
    Permalien

    Bonjour,
    Mes grand-parents ont habité entre 1922 et 1926 au 47 rue du Parc, à la "véranda".
    Je ne trouve pas cette rue sur le plan, a-t-elle été débaptisée ou n'existe t'elle plus?
    Le non "véranda" était-il le nom de la maison ?
    Je vous remercie par avance des précisions que vous pourriez nous communiquer.
    Cordialement
    Christiane

    Répondre
    • 13 mai 2012 à 0 h 53 min
      Permalien

      Chère Madame,
      Veuillez m'excuser pour cette réponse tardive.
      Mais je viens seulement de trouver votre question.
      Je m'empresse de vous donner la solution à votre interrogation concernant le nom de la "Rue du Parc".
      Effectivement, elle n'existe pas sur le plan situé au début de notre article.
      Cette dernière a cependant bien existé.
      Mais maintenant elle porte le nom d' "Avenue St Jst".
      Le quartier s'appelait autrefois "La Fosse aux Poissons".
      Vous pouvez vérifier ces renseignements dans un livre édité par notre "site" sous le titre de "Mémoires en image" Arnouville-lès-Gonesse.
      Cet ouvrage est vendu en librairie, à La Poste de notre Commune, à la FNAC également.
      Nous en possédons encore quelques exemplaires au prix de 15 euros l'unité.
      Je reste à votre entière disposition pour tous renseignements complémentaires.

      Répondre
  • 9 juillet 2009 à 8 h 08 min
    Permalien

    Bonjour Annette, je ne vois pas dans ta liste des noms de rue , la rue Bernard Thuillier et l'allée Édouard Miarka, tu es excusée elle ne sont pas sur les plans elles ont pourtant plus de cinq ans.

    Allez les photos sont sur tu sais quoi ?

    http://arnouvilloise.over-blog.com/

    Bises amicales 😎

    Répondre
  • 20 mai 2009 à 15 h 06 min
    Permalien

    Nouvelles explications :

    "Le hameau d'Arnouville", (sur le plan n°31 et n°32) appelé à l'origine "Maisons de ville", est situé dans la partie "Le Bourg", secteur le plus ancien d'Arnouville-lès-Gonesse.

    Pour garder les premiers noms des rues de l'époque, on a baptisé les ruelles de ce lotissement :
    - Allée des Meules,
    - Allée de la Faisanderie,
    - Allée des Semailles,
    - Allée du Potager,
    - Allée des Maraîchers,
    Une façon de ne pas oublier "Notre passé"

    Répondre
  • 4 mai 2009 à 14 h 46 min
    Permalien

    Préicsions quant aux noms des rues :

    Rue Lucien Lamart,
    Rue Auguste Defontaine,
    Rue Robert Gourrier.

    Ils furent tous les trois arrêtés le 15 Août 1944, avec 8 autres personnes, en représailles de la mort de 2 soldats allemands.
    Une patrouille de soldats allemands et de miliciens français a été chargée d'effectuer la rafle dans la région.
    Ces 3 F.F.I. de notre commune furent conduits à "La clairière des 4 chênes" à Domont et fusillés le lendemain 16 Août.

    Ces renseignements nous ont été fournis par M. Gilles Primout.
    (Vous pouvez consulter son site sur internet pour avoir plus de détails encore quant à la libération du VAL d'OISE en 1944.)

    Répondre
  • 17 avril 2009 à 16 h 00 min
    Permalien

    Merci à Roger Paulin pour son information le "Chemin des cressonnières".

    Trois éléments ont joué un rôle important dans la prospérité ancienne de la région : le limon des plateaux qui fournissait des terres agricoles fertiles propices à la culture des céréales, et les sables de Beauchamp dont les nappes aquifères ascendantes sont à l'origine de nombreuses sources apparues au contact des marnes et caillasses, sur le flanc descendant vers le "Croult".
    Cette abondance d'eau a permis au fond de la vallée des cultures maraîchères, notamment des cressonnières.
    La plupart de ces sources sont maintenant taries ou disparues.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *