Durée de lecture : 18 min

Charles Loyeux

Charles Antoine Joseph Loyeux

Il est né le 25 janvier  1823 à Paris et est décédé le 26 janvier 1899 à Arnouville. C’est un artiste peintre français. Il a habité au 5 Place de la République de notre ville. Il n’y avait là que son atelier privé. Son atelier professionnel se trouvait à Paris. En tant qu'élève de Paul Delaroche, le jeune Charles Loyeux se lie d'amitié avec plusieurs peintres de sa génération, dont Jean-Léon Gérôme ou encore Jobbé-Duval. Ses débuts au Salon ont lieu en 1842, où il présente années après années des portraits ou scènes et sujets historiques. De nombreuses compositions de l'artiste sont conservées dans des musées français : Orsay, musée des Augustins à Toulouse, Nantes ou encore l’Ecole Nationale des Beaux-Arts. Il fut inscrit au Bénézit en 1955.

Peintre réaliste de portraits, de scènes de genre, de nus et de natures-mortes, Jules Verne écrit de lui à l'occasion du Salon de 1857 : "M. Charles Loyeux doit être cité avec éloge pour son tableau représentant Charles II, duc de Lorraine, caressant des chiens...". On lui doit aussi les décorations de l'église Notre-Dame-de-Bon-Port à Nantes.

Dans son magnifique livre, très bien documenté et intitulé "Passé Présent", Karen Dorsay nous raconte la vie de son aïeul Charles Loyeux. Enfant, revenant de New York, elle passait ses étés dans cette belle demeure d’autrefois, encore visible de nos jours. En allant fouiller dans le grenier de cette maison de famille, elle découvrit par hasard, dans un coffre, des informations précieuses concernant la carrière artistique de ce peintre. Dans une pile de documents, Mme Dorsay a trouvé des lettres adressées en 1872/1873 à Charles Loyeux. Elles étaient envoyées par le Gouvernement français et le priait de bien vouloir faire des copies de 2 fresques de Pierro della Francesca à Arrezzo en Italie. Ces dernières étaient aux Musées des Copies aux Beaux-Arts de Paris dans la Chapelle d’Anet. Ces copies  ont été restaurées il y a 1 an et demi, pour être envoyées en Italie à Forli, pour une exposition réalisée lors des 600 ans de Piero della Francesca.

Ses pricipales oeuvres sont:

  • Les Roses
  • La Partie de cartes entre gentilshommes
  • Portrait de R.L de Watteville-Gibollet, 1844
  • Erigone, 1881
  • Le Croisé, 1860
  • Le Chevalier, 1869
  • Portrait de femme assise
  • Portrait d'homme, 1851
  • La Leçon de musique
  • La déclaration, 1875
  • Autoportrait, 1896
  • Portrait de G. Evrard
  • L'Abandon
  • Le Christ au tombeau, 1850,
  • Habillé pour un rendez-vous
  • Portrait d'un gentleman en costume arabe, 1874
  • Le Messager
  • La Réprimande, 1866
  • Portrait de Louis-Philippe, 1846,
  • La marchande d'oranges
  • Breton en sentinelle devant une église,
  • Jeune femme à l’éventail
  • Nature morte avec instruments de musique et pivoines
  • Charles II, duc de Lorraine, caressant des chiens, 1857
  • Intérieur d'un posada espagnole, 1864,
  • Voici un des ses tableaux intitulé "Nature morte"

Tableau Nature morte avec instruments de musique et pivoines - Charles Antoine Joseph Loyeux

Quant à ces lettres, elles font maintenant parties des archives nationales françaises.

Voici une autre oeuvre de ce peintre.
- Son titre est: Une femme assise

Tableau de Charles Loyeux : La femme assise

- Enfin un dernier tableau intitulé : La partie de musique.

Tableau de Charles Loyeux : La partie de musique

Merci à Karen Dorsay de nous avoir fait connaître son grand-père lors de son passage à "l'Espace Fontaine", les 21 et 22 septembre 2019.

Le peintre Charles Loyeux

Partagez :

Étiqueté avec :

4 avis sur « Le peintre Charles Loyeux »

  • 7 septembre 2020 à 15 h 20 min
    Permalien

    Merci Madame Vidal,
    Surprise mais ravie que le peintre et sa vie continuent d’exister dans le présent.
    MERCI de rendre ainsi hommage à mon travail d’alors.
    Au plaisir de vous revoir
    Avec mes meilleures salutations
    Karen Dorsay

    Répondre
    • 7 septembre 2020 à 16 h 00 min
      Permalien

      Bonjour Madame,
      Je me suis inspirée de votre beau livre pour écrire les différents articles.
      J'ai également mis de vos photos et certaines données par M.Naudé.
      Bien cordialement à vous.

      Répondre
    • 3 septembre 2020 à 18 h 48 min
      Permalien

      C'est un très beau livre, bien écrit et bien documenté.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *