Durée de lecture : 19 min

Conférence à Arnouville sur l'histoire du château

Le Château d'Arnouville : Son histoire, sa description

Le Château d'Arnouville, propriété de la famille de Machault  jusqu'en 1869 (Comtesse de Choiseul petite fille de J.B. de Machault) a vu se succéder jusqu'en 1921 une vingtaine de propriétaires, en particulier la baronne de Rothschild.

Il fut racheté alors par Madame Hérold qui y fonda, en 1921, une institution destinée à l'origine aux soins des blessés nerveux de la guerre 14-18. Il devint alors un centre d'apprentissage horticole sous l'égide de l'A.B. N.G. (Association des Blessés Nerveux de la Guerre). Puis il continua par la suite à être un centre d'apprentissage horticole pour des enfants souffrant de déficience mentale.

Le château d'Arnouville de J.B. de Machault
Depuis quelques années, l'ensemble du domaine appartient à l'association Entraide Universitaire qui, avec l’Éducation Nationale, assure la formation d'adolescents en les préparant à des métiers horticoles. Avec leur vocation d'enseignement horticole, les deux associations, l'A.B.N.G. et l'Entraide Universitaire  ont contribué à la sauvegarde du Château et d'une partie du parc. Les jardins magnifiquement entretenus et fleuris, perpétuent la conception de ce domaine voulu par J.B. de Machault, qui contribua à faire d'Arnouville au XVIIIe siècle un très joli village d'Ile-de-France.

Deux vues récentes du Château au printemps.( Photos Alexandre Brac )

Jusqu'à l'an dernier les archives du Château se trouvaient chez le Vicomte de la Panouse, à Thoiry. Rien d'étonnant à cela car le Vicomte descend du fils de Machault qui avait épousé une héritière du Château de Thoiry. Aujourd'hui, la plupart de ces documents sont rassemblés aux Archives Nationales.

Actuellement le Château s'ouvre sur le Rond-Point de la Victoire par une grille moderne de style Louis XV qui a remplacé la grille d'origine. Celle-ci, en effet, a été transférée à la fin du XIX ème siècle par la famille de Rothschild qui possédait alors le Château, dans une autre de ses propriétés, au Vaux de Cernay.

Le portail d'origine était monumental et constituait un chef-d’œuvre de serrurerie. Dessiné sans doute par Pierre Contant d'Ivry, il a été réalisé par un maître serrurier du pays: Jean-Baptiste Nesles. On admirait surtout le grand écusson du tympan aux armes des Machault,

blason de Jean-Baptiste de Machault

Le blason de J.B. de Machault d'Arnouville

"D'argent à trois têtes de corbeaux de sable arrachés de gueule", deux corbeaux en support accompagnés des insignes de la dignité de Garde des Sceaux (mortier, manteau, et deux masses ainsi que les colliers des ordres du Roi.) Cette grille était sans conteste très bien finie et fort belle. Son dessin harmonieux avait de magnifiques proportions. On peut parler d'élégance et de légèreté , bien que l'ensemble soit très lourd en poids. La largeur d'ouverture était de 3,50 m avec 6 m de passage en hauteur. La hauteur totale était de 8 m. De part et d'autre, une sorte de hérisson dont chacune des branches se terminait par un genre de fleur à 5 piques, destinées à rendre infranchissable l'enceinte par les côtés, nous amène à penser que cette grille était peut-être conçue pour fermer l'entrée d'un pont. Ceci nous indique qu'un fossé a pu exister autour du château de Machault, ou que ce fossé était prévu dans le projet initial, mais jamais réalisé. Dommage que cette grille ne soit plus à l'entrée du château!...

Le portail franchi, on se trouve devant un grand pavillon de garde, d'époque Louis XVI qui servait d'entrée au domaine. On débouche ensuite sur des parterres fleuris, ornés de statues. L'allée d'honneur conduit à la longue aile basse du Château. Un chemin contourne les parterres. Il devait,autrefois, permettre aux carrosses de longer par la droite l'immense basse-cour et les écuries qui occupaient alors cet emplacement et constituaient certainement une vaste cour carrée, à pans coupés, ouverte sur le sud. Ces dépendances ont été supprimées au XIX siècle.

Les grilles du château d'Arnouville

Les homonymes

L'article présente le château d'Arnouville, de la commune d'Arnouville, dans le Val d'Oise. En France, d'autres châteaux portent le titre de Château d'Arnouville, comme à Ermenouville (76) en Seine-Martine ou à Gommerville (28) dans l'Eure-et-Loire, peut-être d'autres, merci.

Historique et description du château

Partagez :

Étiqueté avec :                                    

8 avis sur « Historique et description du château »

  • 7 novembre 2015 à 23 h 15 min
    Permalien

    Voici une autre adresse mail qui fonctionnera mieux, je l'espère

    Répondre
  • 7 novembre 2015 à 10 h 54 min
    Permalien

    Bonjour

    Merci de me prevenir , j'ignorais cet etat de faits et risques !
    Je ne m'y reprendrai plus !
    Bien à vous et bon week end !
    A bientot peut etre
    H Vuillemin

    Répondre
  • 6 novembre 2015 à 21 h 57 min
    Permalien

    Voici mon adresse mail pour contact sur ma BAL : [ Pour des raisons de sécurités de votre BAL, ne pas mettre votre email sur un site, merci de votre compréhension]

    Répondre
  • 6 novembre 2015 à 21 h 39 min
    Permalien

    Bonjour
    Veuillez m'excuser mais je viens seulement de prendre connaissance de vos messages !
    Ce soldat s'appelait : Georges Emmanuel Vuillemin, né à Epinal Vosges le 24/07/1894 fils de Eugène et de Emma Fasler. C'est sa nièce aujourd'hui décédée (95 ans) qui m'à raconté cette histoire . Son oncle blessé pendant la guerre par des gaz serait passé par le château d'Arnouville pour y être soigné dans les années 1920 . Son père très affecté (frère de Georges Emmanuel) serait revenus avec ses effets personnels et papiers , mais aurait laissé le corps aux autorités militaires qui se seraient chargés de son inhumation ? on ignore le lieu du décès et de son inhumation ? C'est tout le mystère ! Je sais depuis peu de temps que le décès à eu lieu après le 1er mars 1928 ( recensé sur Epinal à cette date puis plus rien en 1929). Je ne sais évidemment rien sur ses états de services pendant ce conflit , son dossier de registre militaire aux AD à Epinal et vide !!! ??? Pourquoi ? la aussi mystère !!! Je possède une seule photo en tenue de soldat , je crois pouvoir lire sur le col son numéro de régiment : 166 , mais dans quel arme ? Je peut vous envoyer cette photo , contacté moi sur mon adresse E Mail . Il n'y à rien le concernant sur le site : Memoire des Hommes , ni sur memorial genweb . J'ajoute qu'il n'existe pas de retranscription de décès à Epinal ! Mais une chose et sur , il est passé par votre château !

    Pour Sylvie Nolot: Il me semble que le siège de l'ABNG se trouvait à Paris mais je ne peut vous en dire davantage , ces archives doivent bien se trouver quelques part , sans doute aux archives nationales à Paris ?
    Je suis désolé de ne pouvoir vous apporter plus d'informations mais merci de me lire avec beaucoup de retard ! pardonnez moi !
    PS: Je suis sur le site geneanet sous le pseudo : evrehiotnit, vous trouverez la fiche concernant Georges Emmanuel Vuillemin.

    Très cordialement

    Hervé Vuillemin

    Répondre
  • 6 novembre 2015 à 20 h 31 min
    Permalien

    Bonjour, J'ai travaillé au siège de ce qui est maintenant l'Association d'Entraide Universitaire, à Paris, à l'époque de l'ABNG, sous la direction de M. Pierre Hérold, fils de Marguerite Hérold. Je ne trouve rien sur l'histoire de cette association, ou si peu. Et M. Hérold étant certainement décédé (il était né en 1916 je crois) et sans enfants, je ne vois pas où je pourrais m'adresser. En cette période de Centenaire, je suis étonnée qu'on ne puisse rien trouver. Peut-être pouvez-vous me donner une piste ? Je suis intéressée à la fois par le souvenir de mon passage dans cette association et aussi par intérêt pour l'Histoire et mon fils, enseignant en Histoire, pourrait utiliser ces informations avec ses élèves. Merci

    Répondre
    • 7 novembre 2015 à 10 h 46 min
      Permalien

      Bonjour Madame,
      J'ai des documents à vous donner.
      Possédez-vous le livret sur l'A.B.N.G.?
      Connaissez-vous "la Maison Hérold" dans l'Ardèche?
      Votre adresse "courriel" ne semble pas bonne.
      Quelle est-elle pour que je puisse vous écrire un message?
      Merci de me répondre, si vous me lisez.

      Répondre
  • 4 février 2012 à 19 h 35 min
    Permalien

    Bonjour à tous et à toutes

    Existe t-il dans les archives du château d'Arnouville une liste des soldats de la guerre 14/18 y ayant séjournés pour des soins ? Car c'est le cas d'une personne de ma famille dont je n'arrive pas a retrouvé le décès !Il serait décédé entre 1921/1926 des suites de blessures du a des gaz moutarde ou dans ce genre... Il est passé par ce château mais n'y est pas décédé !
    De plus, sa fiche matricule militaire est vide !!! Qui pourrait m'aider?

    Je vous remercie

    Hervé

    Répondre
    • 25 septembre 2014 à 17 h 45 min
      Permalien

      Bonjour Monsieur,
      Il n'y a pas d'archives au château d'ARNOUVILLE, concernant la liste des soldats de la guerre 14/18.
      Mais j'ai peut-être un moyen pour vous mettre de trouver une réponse à votre question.
      Pourriez-vous nous dire le nom, le prénom de votre ancêtre?
      Où a-t-il combattu?
      La Somme, Verdun...
      J'ai un lien à vous donner.
      Mais votre adresse "courriel" ne semble plus bonne.
      A bientôt de vous lire.
      A bientôt si vous me lisez.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *