Durée de lecture : 6 min

Professeur Dicksonn - Photographie de Félix Bonnet

Le Professeur Dicksonn, un magicien

De son vrai nom Monsieur Paul-Alfred de Saint-Genois, né à Avesnes (Nord) en 1857. Il demeurait au début du XXe siècle dans une maison dénommée "la Villa du Sphinx", à Arnouville, chemin de Sarcelles (actuellement n°3 de l'avenue Pierre Curie, près du carrefour du Beauséjour).

C'est le 24 mars 1883 que Dicksonn débuta au théâtre Robert-Houdin dont il devint le directeur le 15 juillet en association avec la veuve d'Emile Robert-Houdin. Il quitta cet établissement le 27 avril 1887. Il seconda Voisin dans les spectacles du musée Grévin. En 1888, il ouvrit un petit théâtre de prestidigitation passage de l'opéra. Il écrivit plusieurs livres sur la prestidigitation.
Il était très décrié, notamment pour les conférences qu'il faisait pour attaquer le spiritisme et les spirites. À cet effet, il se livrait à des tours de prestidigitation sous prétexte de dévoiler les trucs employés par les spirites.(Extrait d'un article de J.P. Pollet).

Bibliographie

1893 : Mes Trucs.
1900 : L’oracle de 1900.
1911 : Trucs et mystères dévoilés.
1917 : La vérité sur le spiritisme.
1927 : Médiums, Fakirs et Prestidigitateurs.
1928 : Mes trucs dévoilés

Couvertures de livres et une affiche

 

 

Le Professeur Dicksonn
Merci de partager :
Étiqueté avec :                    

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de